Élections : il est peu probable que l’on parle d’augmentation des impôts

Avec la régularité d’un métronome, Gérard Collomb a pris l’habitude d’augmenter les impôts après chacune de ses élections. Ce fut le cas en 2001, en 2008 et encore en 2014. Les deux dernières fois, il a même réussi à convaincre son adjoint sarkozyste Richard Brumm d’approuver une décision oh combien


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés