Autocratie : Nathalie Perrin-Gilbert, c’est Gérard Collomb en pire

Quand Nathalie Perrin-Gilbert accuse Gérard Collomb de se conduire en autocrate, c’est l’hôpital qui se fout de la charité. Au chapitre de la pratique solitaire du pouvoir, la maire du 1er arrondissement n’a rien à envier à l’ancien ministre de l’Intérieur. Disons-même qu’elle réussit à le supplanter. Si Collomb supporte assez


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés