Les Coteaux-du-lyonnais ont la cote

A la Cour des Loges, un concours célèbre la montée en gamme du plus ancien des vins lyonnais Certains appellent Régis Descotes « le pape » de l’appellation AOC Coteaux-du-lyonnais. On pourrait aussi l’appeler « l’archevêque » : c’est le nom de sa cuvée emblématique, du nom de l’un de ses ancêtres, l’archevêque Audon (17è


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés