Après Grolée, le « manège » des expulsions continue dans la Presqu’île

Gérard Collomb ne le dit pas comme cela ; mais on comprend qu’en matière de propriétés au cœur de la ville, il est un adepte du fameux « on ne fait pas d’omelette sans casser d’œufs ». Dans le cas présent, l’omelette représente à la fois ce qu’a rapporté la vente du quartier


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés