Collomb va-t-il laisser tuer une vieille institution lyonnaise ?

Entre les pays du Golfe il y a quelques mois et le Japon plus récemment, Gérard Collomb ne ménage pas sa peine pour vanter sa ville auprès des investisseurs étrangers. Visiblement, le maire de Lyon sait trouver les arguments pour convaincre les responsables qu’il rencontre de se porter acquéreurs d’immeubles


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés