Christophe Geourjon optimiste pour son RER à la lyonnaise

Christophe Geourjon est, au choix, un aimable naïf ou un indécrottable optimiste. Tournant le dos à la politique politicienne, le président du groupe UDI à la Métropole continue à privilégier les projets à long terme dont il est peu probable qu’il puisse tirer le moindre bénéfice électoral. Tel est le


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés