David Kimelfeld piétine les plates-bandes de Gérard Collomb

Et dire que, depuis des mois, David Kimelfeld jure aux maires des petites communes de l’agglomération qu’en tant que président de la Métropole, il s’engage à respecter leur indépendance. À l’entendre, il regrette la loi voulue par son prédécesseur Gérard Collomb qui, à partir de 2020, ne permettra plus à


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés