COUP DE THEÂTRE : l’INSA sort de l’IDEX

(ARTICLE OFFERT)

Le Conseil d’administration de l’INSA vient de décider de rejeter le plan de fusion des universités de Lyon et de Saint Etienne par 20 voix contre 7 . Le projet vient donc de perdre un de ses membres éminents. Les 5 fondateurs de l’Université Cible ne sont plus que quatre. Tout avait pourtant été fait pour éviter la catastrophe mais elle a eu le dernier mot. Mercredi 19 le conseil d’administration devait se prononcer sur le document d’orientation stratégique appelé DOS. Voyant que le vote serait négatif, le président du conseil Christian Ribourel (Medef) refusait d’ouvrir le scrutin et reportait la décision au 8 juillet, le temps de renverser les électeurs comme des dominos. Sauf qu’entretemps, le bruit a couru que le ministère serait en train de chercher le moyen de dissoudre le CA pour l’empêcher de se prononcer. Ledit CA a donc pris son destin en main et s’est auto-convoqué. Il a mis le DOS aux voix et a recueilli 20 contre et 7 pour. Une belle bataille juridique s’annonce sans doute sur la validité de ce vote. En attendant, la fameuse université intégrée est bel et bien en train de se désintégrer. Du projet initial de 25 structure, ramené à un noyau dur de 5, il n’en reste plus que 4 : Lyon 1, Lyon 3 (ou la fronde gronde), Saint-Etienne, et l’Ecole Normale Supérieure ou la présidence ne peut pas être mise en minorité. Les esprits s’échauffent. Toue le monde a besoin de vacances. N’est-ce pas Monsieur Bouabdallah (président de l’Université de Lyon)

Pierre Gandonnière

MAJ 28/06 : Ici le communiqué du collectif IDEXIT qui fait le point de la situation

Voir aussi notre article qui fait le point sur la situation (réservé aux abonnés) et ses documents à télécharger pour tout comprendre.

Laisser un commentaire