Brèves de conseil 2 (métro’) : Atmosphère, atmosphère

(ARTICLE OFFERT)

Pierre Hémon : deux bourre-pifs par contumace. On parle de subvention d’ATMO, l’association qui mesure l’air brassé par la population d’Auvergne Rhône-Alpes et de ses élus. En l’absence de Gérard Collomb, Pierre Hémon (EELV) se lâche “je souligne la réactivité de David Kimelfeld dans le dernier épisode de pollution”. Ce qui donne à penser que ce n’était pas le cas de son prédécesseur. Et au cas où on aurait un doute, il précise à propos de la qualité de l’air “allons-nous être exemplaires ou, à l’instar de la Ville de Lyon, demander des dérogations”. 
.

L’UDI souligne la réactivité du Sytral, plutôt. Qu’on se rende compte, : 100 000 tickets Tick’Air vendus en trois jours ! Le transfert modal, ça marche.

Pas pour tout le monde. Pierre-Alain Millet (PC)  a bouffé du Trump. Tout ça ne sont que des mensonges. En fait “la qualité de l’air s’est considérablement améliorée” au fil des années. Et l’air pollué tue moins que la cigarette, même pour ceux qui ne fument pas. “Pour le climat, l’urgence, c’est le socialisme”. Et le socialisme, c’est le nucléaire. Donc l’urgence, c’est le nucléaire. Vive le comité de la centrale. 

Mais non, reprend le groupe Avenir)Métropole, ce sont en fait 120 000 tickets qui ont été vendus en une semaine. (Et non pas 10 000 en trois jours). Si le conseiller avait pris la peine de relire ce qu’il avait écrit, il que serait peut-être rendu compte que c’est sans doute le même chose. 

Laisser un commentaire