Mon Cher Ami,

Fini le temps pas si lointain où le duc Charles Eugène de Wurtemberg affichait fièrement les plus hautes ambitions. Oubliée l’époque qui le voyait porter ses regards vers Paris et Versailles. L’année dernière encore, il avait réuni des milliers d’amis et de courtisans pour sa traditionnelle ascension du Mont Mezenc.


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés