Mon Cher Ami,

On ne devrait jamais oublier les vieux adages ni insulter l’avenir comme le dit si souvent Choiseul. En ce domaine, le puissant de Lyon a un temps oublié sa prudence légendaire. Il n’y a pas si longtemps encore, il expliquait à qui voulait l’entendre qu’il n’avait nul besoin ni du


Ce contenu est réservé aux lecteur-trice.s abonné-e-s des Potins d'Angèle. Si vous souhaitez lire la suite de celui-ci, connectez-vous ci-dessous ou abonnez-vous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés