24 heures “dans la peau de ma femme”

Double  cauchemar au rideau rouge

Le rideau s’ouvre sur une chanson de Barry White, signe qu’on va y parler d’amour. Intérieur Ikéa datant de l’époque du mariage, lumière d’ambiance rouge. Lui, Fred : désordonné, brouillon bougon, bourru, taillé dans l’arrondi du canapé.  Elle,Cécile : active, pressée, méticuleuse, du genre à ne jamais rien oublier. Comme par exemple la date de la Saint Valentin. Lui, si. C’est plutôt les matchs de foot qu’il mémorise. Bref, c’est l’embrouille. Alors elle lâche sans y faire gaffe cette phrase stupide « si tu pouvais te mettre à ma place une seule journée».

Lire la suite de "24 heures “dans la peau de ma femme”"