Thaïs et Titof dans “Amoureux”

Le choc des générations mis en comédie

Il a vingt ans de plus qu’elle et réciproquement. Un monde les sépare et ce qui les réunit jette des étincelles de partout. Lui s’appelle Titof, comme dans la vraie vie. Il a une belle carrière derrière lui, mais pas devant. Elle s’appelle Thaïs, comme dans la vraie vie, c’est comme si elle venait de naître, ce qui s’est passé avant ne l’intéresse pas. “J’ai quand même joué dans des pièces”, qu’il dit. “Mais personne ne le sait mon Vivou !” Elle n’est pas insensible à la célébrité : “quand j’ai dit à mes copines que je sortais avec le gros de +Danse avec les Stars+”.....Heureusement : “on est un couple qui ne se dispute jamais”. Pour le coup, ça va changer très vite.

Avec son tempérament de feu, elle démarre au quart de tour, elle rentre dedans, elle le bouscule, elle le taille : “c’est pas ma faute si ta dernière fiche de paie était en francs”. Lui : gentil nounours de 46 ans, qui sent l’appel des charentaises, la tranquillité suffirait à son bonheur. Mais ce ne sera pas possible. Elle veut sortir à 23h30 et faire l’amour à n’importe quelle heure.

L’astuce de la mise en scène permet de projeter sur un écran ce qui se passe dans d’autres réalités. Par exemple, bien sûr, ils ne font pas l’amour en vrai, sur scène. On nous fait comprendre avec des images de bêtes qui s’aiment. Ou encore le contenu des textos qui s’affiche en direct et on se demande s’il n’y a pas de moyens plus simples pour se parler entre la cuisine et le salon. Là, ça vire à la bataille de polochons, à coups de smileys ironiques. Titof n’est pas très à l’aise avec l’écriture sms, on dirait. Mais en s’y prenant à plusieurs fois, il y arrive presque.

La pièce est faite de petites scènes de la vie courante, pimentées, explosives où l’humour “jeune”, décoiffe l’humour “papa”, avec une férocité de jeune fauve. Mais elle évolue, la pièce,  tout doucement. Car ces deux là finissent par se comprendre et par s’amuser des mêmes choses, chacun dans son style.

La prod a bien fait de confier à Thaïs le rôle de Thaïs. On avait rencontré cette comédienne au Boui Boui dans son spectacle “Hymne à la Joie”. On l’avait qualifiée de “bombe volante de l’humour.” Elle montre une belle capacité à entrer dans ses personnages en les bousculant. Quant à Titof, c’est un plaisir de le voir sur Lyon rôder cette pièce qui va tourner ensuite dans toute la France. Son côté papa-gosse bourru et malicieux va bien au rôle.

Timeo Danaos

“Amoureux”, de Titof et Amélie Borgèse, au Théâtre le Rideau Rouge, le dimanche 16 septembre.