Jim fait son burn(es) out

Aux Tontons Flingueurs, un dandy déjanté

Jim n’est pas très rassurant.  Un look de héros romantique, on dirait un nouveau philosophe en période capillaire ou un des trois mousquetaires, peut-être le cinquième. Mais dès qu’il se met à parler, son regard s’allume, on y sent brûler une sorte de lubricité, on est content de ne pas être une femme (car Jim est résolument hétérosexuel).

Lire la suite de "Jim fait son burn(es) out"