Mairie du 1er : le Gram tonne contre Nathalie Perrin-Gilbert

C’est un peu l’histoire de l’arroseur arrosé. Cette fois, dans la ville des frères Lumière, c’est la mairesse du 1er arrondissement qui tient le premier rôle. Nathalie Perrin-Gilbert est mise en accusation par ses propres amis qui lui reprochent de décider toute seule sans tenir compte de leurs avis. Ce faisant, elle découvre que l’exercice solitaire du pouvoir qu’elle a tant dénoncé chez Gérard Collomb constitue souvent une garantie d’efficacité. Comme le disait fort justement Jacques Chirac, un chef, c’est fait pour cheffer. Et que ce soit en sa mairie d’arrondissement ou à la tête de son mouvement politique – le GRAM – NPG n’est pas la dernière à cheffer.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner