Mon Cher Ami,

Vous avez donc croisé tout récemment l’ancien Garde des Sceaux Jean Meslier dans la diligence rapide qui relie Lyon à Paris en moins de temps qu’il ne m’en faut pour répondre à mon courrier. On murmure que le climat se gâte pour celui qui, pendant tant d’années, a joué les tout puissants sur les terres rhodaniennes.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner