La revanche des crevettes

On se demande si on va avoir affaire à une crevette grise ou une crevette rose. Peut-être va-t-il descendre l’escalier du BouiBoui en chantant : “On dit, j’ai de belles gambasses, c’est vrai…” Du tout. Il pèse douze grammes. Juste la limite pour ne pas être rejeté à la mer. Il fait partie de cette variété très particulière : la crevette touffue. Ce qu’on voit en premier chez lui, c’est sa chevelure, une coupe afro, rare chez les crustacés, qui le fait ressembler à un buisson capillaire.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner