Denis Broliquier claque la porte de l’UDI

 « À chaque fois que Denis Broliquier a eu droit à une page dans Le Progrès, c’était pour annoncer qu’il changeait de parti. ».

La remarque quelque peu vacharde émane d’un « gentil » camarade qui siège lui aussi sur les bancs de l’opposition au conseil municipal de Lyon.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner