Mairie du 1er arrondissement :  Nathalie Perrin-Gilbert lâchée par ses adjoints

Le président et l’ensemble du bureau viennent de démissionner

Rien ne va plus au GRAM le parti politique créé par Nathalie Perrin-Gilbert. Il y a quelques mois déjà, on avait senti une réelle tension entre la maire du 1er arrondissement et ses amis avec lesquels elle s’était imposée aux dernières municipales face à la liste officielle de Gérard Collomb. En octobre, une nouvelle direction avait été élue. NPG en était absente. Pas question pour autant de parler de rupture même si le communiqué publié alors évoquait « une personnalisation du pouvoir, une confusion entre les priorités du collectif et un agenda électoral de court terme, des stratégies et des choix politiques discutables ». Soucieux de calmer le jeu, Jean-Pierre Bouchard insistait sur le fait qu’il ne s’agissait en aucun cas « d’une agression frontale ».

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner