Réforme institutionnelle : quelles conséquences pour nos circonscriptions ?

Ça y est. On connaît les grandes lignes du projet de réforme que concocte le gouvernement pour nos institutions. Tout n’est pas figé. Des modifications sont susceptibles d’intervenir au cours de la discussion parlementaire. On sait par exemple qu’au nom du Modem, François Bayrou réclame que 25% des députés soient élus à la proportionnelle. Si l’on retient les 15% actuellement proposés, cela nous donne autour de 8 circonscriptions (contre 14 actuellement) pour la Métropole et le Nouveau Rhône. Cela promet bien des cris et des grincements de dents chez les députés qui seront sacrifiés sur l’autel de cette réforme.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner