Nathalie Perrin-Gilbert sort les boules puantes contre son premier adjoint Remy

Nathalie Perrin-Gilbert (NPG) n’aime pas que les médias évoquent sa vie privée. Elle a raison. Elle n’a d’ailleurs pas hésité à poursuivre l’un de nos confrères devant les tribunaux, réclamant au passage de substantiels dommages et intérêts. Si la Maire du 1er arrondissement est une farouche partisane de la politique autrement, elle est aussi du genre à adopter le trop fameux « faites ce que je dis, pas ce que je fais ».

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner