On ne sait pas où on va : accélérons

Le projet IDEX à marche forcée

«On réglera les problèmes après ». C’est ce qui semble la devise de l’université intégrée, le projet IDEX qui doit voir le jour à Lyon et Saint-Étienne en 2020 fusionnant trois universités et deux grandes écoles. Le syndicat SGEN CFDT reçu par le président Bouabdallah le 9 avril dernier est ressorti avec plus de questions que de réponses.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner