À l’Université de Lyon, le Père Noël a la vie dure

À l’approche des fêtes, le projet de fusion des universités sent le sapin

À force de tout promettre à tout le monde le Père Noël Bouabdallah n’a plus assez de cadeaux. Khaled Bouabdallah, c’est le président de l’Université de Lyon, un machin appelé également IDEX, soit : Initiative D’EXcellence. Une sorte d’immense centre commercial universitaire de Lyon et Saint-Étienne qui devait, dans sa version initiale regrouper pas moins de 25 établissements supérieurs dont les universités Lyon I, Lyon II, Lyon III et Jean Monnet (Saint-Étienne).

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner