Mon Cher Ami,

Comme vous, j’ai parfois croisé l’agile Jérôme Carré qui au temps des Olympiades grecques n’aurait certainement pas manqué de recevoir le kotinos pour couronner ses exploits sportifs. Depuis bientôt six années, notre fringant athlète siège aux côtés du puissant de Lyon où il a la charge du rayonnement des activités physiques du bon peuple. Discret, il s’est tout à fait honorablement acquitté de sa charge. Pourtant, chacun a été surpris quand Choiseul l’a choisi pour briguer sa succession comme puissant de Lyon.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner