Villeurbanne : le PS aux petits soins pour les mélenchonistes

À Villeurbanne, entre bisbilles et candidatures avortées, les « Marcheurs » et la droite rivalisent de ridicule ce qui n’est pas pour déplaire au socialiste Cédric Van Styvendael Après la perte du siège de député en 2017, le PS villeurbannais a tout juste dépassé la barre des 8% lors des Européennes, contre 22,8% pour La République En Marche et 20,2% pour EELV. À défaut d’obtenir un accord avec les écolos, le protégé de Jean-Paul Bret a ressuscité une union de la gauche qui ressemble au mariage de la carpe et du lapin.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner