Rhonexpress : un coup politique pour David Kimelfeld

À lire la presse au lendemain de la résiliation du contrat qui lie le
Sytral à une filiale de Vinci, David Kimelfeld est en passe de réussir
un joli coup politique. Il se positionne comme celui qui défend les
intérêts des usagers du Rhônexpress face à un puissant groupe.
« Il fait ce que Gérard Collomb n’a jamais eu le courage de faire »,
murmure-t-on dans l’entourage de l’actuel président de la Métropole en
laissant entendre que le maire de Lyon protège les intérêts du groupe
Vinci.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner