Mon Cher Ami,

Faut-il que les gazetiers soient hommes de peu de bonté pour critiquer comme ils le font la marquise de Bièvre. Ils lui reprochent d’user et d’abuser d’un coche individuel que mène un zélé postillon dont les gages sont payés grâce à nos impôts. Ce serait à les écouter une incongruité pour ne pas dire un scandale de la part de celle qui préside aux destinées du service des chaises et porteurs de la ville.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner