Pirouettes et pataquès

Le monde universitaire qui a l’air si tranquille vu de l’extérieur, se révèle un redoutable panier de crabes. A propos de son nouveau poste, l’ex-président de l’Université de Lyon Khaled Bouabdallah a beau proclamer à La Tribune Auvergne Rhône-Alpes “Il s’agit d’une belle promotion”, les faits disent le contraire.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner