Vas-y vas-y, c’est par ici !

Cuisine du Sud-Ouest, lyonnaise, exotique… et ambiance rugby : Nicolas Revol mange à tous les râteliers

«Le virus corona m’a appelé pour venir manger, mais il n’a jamais trouvé la rue ». C’est par cette tirade que le débonnaire Nicolas Revol accueille ses clients au Vas-y Vas-y, appelé ainsi parce qu’il est niché dans un entrelac de petites rues entre Jean-Macé et Jean-Jaurès. C’était la semaine dernière, avant la fermeture imposée des restaurants. Au moins quatre-vingts convives avaient trouvé l’adresse et semblaient plus portés sur la Corona que préoccupés par le virus.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner