Les marchés à nouveau côtés

Les tripiers retrouvent le sourire, les maraîchers ne l’avaient pas perdu : le déconfinement, c’est maintenant !

Tête de veau, boudin antillais, ris de veau, onglet, cervelle, saucisse au fenouil… On a retrouvé sur les marchés Saint-Antoine et boulevard de la Croix Rousse l’étal déconfiné de la triperie Bouhours assorti du sourire et de la gouaille de Tiffany. C’est le début de la remontada après les vaches maigres du confinement.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner