Les écologistes inquiets de l’hostilité du monde économique

Grégory Doucet et Bruno Bernard veulent y croire : la Ville de Lyon et la Métropole pourraient bien tomber dans leur escarcelle écolo-socialo-perriniste le 28 juin prochain. Le résultat du premier tour peut leur laisser tous les espoirs. Encore faudrait-il que l’hostilité des milieux économiques et la campagne orchestrée autour du « Tout Sauf les Verts » ne mobilisent pas trop les électeurs.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner