Potins de la semaine (N°665)

Silence

Les grandes douleurs sont muettes. Ce n’est certainement pas Étienne Blanc qui dira le contraire. Obligé par Laurent Wauquiez de s’effacer derrière un Yann Cucherat qu’il avait pourtant devancé dans les urnes, Étienne Blanc garde pour lui sa profonde déception. Il joue le jeu de cette union contre nature avec le poulain de Gérard Collomb, sans trop se faire d’illusions sur le vote des électeurs de droite.
Dans le 9e arrondissement, ses colistiers forcés à se retirer alors qu’ils auraient pu se maintenir sont vent debout. Ils le sont d’autant plus que Blanc n’a même pas pris la peine de les appeler personnellement. C’est par un simple mail qu’il l’es a informés de l’accord calamiteux qui a été conclu sur leur dos. C’était peut-être pour les habituer au traitement que réserve depuis longtemps Collomb à ses colistiers…

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner